Belgian Platform for International Health

Be-cause health matters 14

Voix de la santé mentale en Afrique : expériences vécues et leçons à tirer.

Contributeur·rice·s : Baptiste ALLEAUME, Xavier DE BETHUNE, Jaak LE ROY, Willem VAN DE PUT, Florence VANDENDORPE, Maximilien ZIMMERMANN

Avant-propos

Les 14 et 15 juin 2021, le Groupe de Travail sur la Santé Mentale de Be-cause health a organisé une conférence internationale virtuelle ayant pour titre « Voix de la Santé mentale en Afrique ». Cette conférence a eu comme focus les défis, les besoins et les pratiques en matière de santé mentale et de soutien psychosocial en Afrique francophone. La conférence avait pour objectif de former un premier pas sur la voie de la création d’une plate-forme d’échange des contributions interdisciplinaires et interculturelles. Des intervenant·e·s représentant des disciplines et des acteur·rice·s différents venaient notamment du Bénin, du Burundi, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, de Guinée, de Madagascar, du Mali, du Niger, de République Centrafricaine, de République Démocratique du Congo, du Rwanda et du Tchad.

Relation Londres – Amsterdam - Bruxelles – Paris

Cette conférence était initialement planifiée comme une « étape intermédiaire » dans une série de conférences qui a débuté à Londres (2018), a continué à Amsterdam (2019) et aurait dû se poursuivre à Paris (2020). La crise du coronavirus a perturbé cette série - tout en mettant une fois de plus en avant l’importance de la santé mentale - comme cela a été souligné en décembre 2020 lors de la « Réunion de haut niveau sur la Santé Mentale et le Soutien Psychosocial dans la réponse humanitaire » qui s’est tenue à Genève.

Cette conférence était différente des autres : il ne s’agissait pas d’une conférence diplomatique de « haut niveau ». Nous voulions entendre les expériences de personnes qui subissent, elles-mêmes, les effets psychologiques de circonstances très difficiles. Et nous voulions entendre les travailleurs humanitaires africains qui tentent de fournir des soins directs aux personnes qui comptent vraiment en fin de compte : celles qui ont besoin de ces soins.

La raison de l’organisation de cette conférence était que ces conférences de haut niveau du Royaume-Uni aux Pays-Bas puis en France offraient une double opportunité : 1) compte tenu de l’entrée dans l’environnement francophone, attirer l’attention sur la situation en Afrique francophone, d’où proviennent non seulement de nombreux migrant·e·s et réfugié·e·s mais aussi où beaucoup d’autres connaissent le « syndrome » de la guerre, de la violence, de la pauvreté et de la maladie ; et 2) ajouter la perspective des utilisateur·rice·s et des travailleur·euse·s de première ligne pour illustrer les concepts et les idéaux dont nous avons parlé lors des réunions de haut niveau par le biais des expériences réelles.

La conférence a été ouverte par
Sa Majesté la Reine des Belges

Sa Majesté a montré une grande compréhension et un intérêt authentique pour le sujet. Nous étions en outre très reconnaissant·e·s de sa contribution pour accroître l’intérêt envers cette conférence parmi les autres conférences plus diplomatiques et politiques. Des introductions ont été données par l’Ambassadeur des Pas Bas, Paul Bekkers, en faveur de la Santé Mentale et du Soutien Psychosocial, Florence Baingana au nom de l’OMS et Julian Eaton, Directeur de la division Santé Mentale au CBM Global et la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

Voir la vidéo de Sa Majesté la Reine des Belges

Allocution d’ouverture de Sa Majesté la Reine à la conférence virtuelle

Certains thèmes ont fait l’objet d’une discussion entre les participant·e·s, utilisateur·rice·s et fournisseur·euse·s internationaux, dans le but de comprendre ce que nous pouvons apprendre les un·e·s des autres. Des comptes rendus de ces discussions sont disponibles dans les chapitres des groupes de travail. De nombreuses activités et projets ont une envergure modeste et n’ont pas les moyens de maintenir le contact entre eux. Cela ne les rend bien sûr pas moins intéressants et ils donnent une image de la capacité des citoyens à former leur propre réponse à leurs besoins urgents. Un objectif très important de la conférence est de créer une plate-forme pour rester en contact et continuer à apprendre.

Voir la vidéo de Paul Bekkers